Aujourd’hui maman est morte, ou peut-être hier, je ne sais pas

16117_aj_m_1375.pjpeg

J’ai relu L’Etranger d’Albert Camus il y a quelques jours, plusieurs années après, et je ne pensais pas retomber autant sous le charme de ce livre. L’Etranger est différent de toutes mes autres lectures, et avec sa première phrase seulement, j’ai compris que derrière l’histoire de Mersault se cachait une toute autre, que Camus a pris le soin de nous transmettre, implicitement, pleine de critiques sur la société, la loi, la vision d’autrui, la nôtre, la mort, la vie.

Vous connaissez surement l’histoire; Mersault, un jeune notable, commet un assassinat sans sembler se rendre compte de la gravité de son acte, et se retrouve confronté à un monde extérieur totalement différent de ce qu’il croyait, avec une vision des choses à l’opposé de la sienne. Et si, finalement, c’était lui, l’Etranger?

Le je-m’en-foutisme de ce personnage ne veut pas forcément dire que c’est une mauvaise personne. Mersault pense que les remords ne servent à rien, et les regrets encore moins. Il ne croit pas en le passé, ni en le futur, il pense que ce qu’il y a de plus important, c’est le présent, et les courts moments qui s’en suivent. Non, il n’est pas un sans-coeur, il a juste compris que s’attarder sur des futilités, ou s’attacher à des espérances qui peuvent ne jamais se réaliser, nous poussent à passer, souvent, à côté de beaucoup de belles choses, et de ne profiter qu’à moitié, voire pas du tout du moment actuel.

C’est certainement l’une des lectures m’ayant le plus fait réfléchir. Albert Camus ose pousser le lecteur, à travers ses lignes pleines de philosophie, à se poser une infinité de questions sur la vie en général, et sur la sienne en particulier, en s’attardant sur son rôle, ses croyances, l’influence que son entourage et son environnement  a sur lui, et, mieux encore, l’influence que lui, a sur son entourage et son environnement.

Ce livre a été écrit il y a plusieurs décennies, et sa thématique sera toujours d’actualité.

Pour faire court, l’Etranger de Camus est un livre à mettre entre toutes les mains, pour nous rappeler que chacun de nous a sa place sur Terre, et que, pour être comblé, nous devrions tous, à certains moment de nos vies, faire ressortir le Mersault qui sommeille en nous.

0 comments on “L’Etranger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :